09 73 72 34 59
* Cout d'un appel local
Protection des données personnelles et respect de la vie privée
En application de la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004,toute information relative à nos clients (vivante) identifiée ou identifiable, comme le nom, la date de naissance, une photo, une vidéo, une adresse e -mail ou un numéro de téléphone par exemple. ou D'autres détails comme une adresse IP et le contenu de communications - liés à ou fournis par les utilisateurs finaux de nos services de communication - sont également considérés comme données personnelles. Auxquelles vous bénéficiez du droit à l'accès de rectification des informations et d'opposition à tout moment, Il vous suffit d'adresser un courriel à contact@mon-aide-juridique.com afin de faire valoir votre demande.
×

Travail dominical : le point sur la législation

Aujourd’hui, les exceptions au principe du repos du repos dominical sont régies par la loi de juillet 2009. Ce principe est inscrit dans la législation française depuis 1906 et a fait, plusieurs fois l’objet de critiques et de projets de réforme.
La loi Richard Mallié de 2009 prévoit des dérogations spécifiques à ce principe, sans remettre en cause les dérogations de droit qui sont rendues nécessaires par les contraintes de l’activité et qui sont accordées à des établissements dont la liste figure dans le code du travail (entreprises de spectacle, musées, hôtels, débits de tabac, etc.), ni celles accordées aux commerces de détail alimentaire qui peuvent ouvrir le dimanche matin.
Celles-ci, résultent de la nature de l’activité commerciale concernée et de son lieu. En effet, sont autorisés à déroger à ce principe :

-les commerces se situant dans les zones à forte densité urbaine, à ce titre les commerces de détail dans les villes d’Aix, de Paris de Lyon, de Marseille ou de Lille (par exemple), au niveau des zones délimitées « d’usage de consommation exceptionnel » (PUCE), peuvent ouvrir après consultation et avis du conseil municipal ;
-les commerces situés au niveau des zones touristiques sont soumis à des règles spécifiques et plus souples concernant le travail du dimanche (autorisations administratives, accords de majoration salariale, etc…) ;
– les établissements dont le fonctionnement le dimanche ou l’ouverture le dimanche est rendue nécessaire par les contraintes de la production, de l’activité ou les besoins du public.

Dans la plupart des cas, ces dérogations sont soumises à la volonté partagée de l’employeur et de l’employé et (hormis les exceptions spécifiées dans le Code du travail), le refus de travailler le dimanche ne peut être la cause d’une quelle conque sanction à l’égard de l’employé ou faire l’objet d’une discrimination à l’égard des candidats à l’embauche.

La loi Macron, dans son titre 3 « travailler » prévoit d’abord de supprimer l’autorisation du maire pour les commerces non alimentaires voulant ouvrir le dimanche : ils pourront le faire de Droit. Il est également prévu de faire passer le nombre de dimanche autorisés par les maires de 5 à 12 : les 7 dimanche supplémentaires, seront eux, soumis à l’autorisation du maire .

Le projet de loi remplace les PUCE et les zones touristiques par les zones commerciales (ZC) et les zones touristiques (ZT). Les commerces des ZC et des ZT pourront ouvrir de droit le dimanche moyennant un accord prévoyant l’attribution de contreparties aux salariés et la garantie du volontariat.

Le ministre a également la volonté d’élargir les dérogations au travail dominical aux «zones à fort potentiel touristique et économique». Ces zones de rayonnement international (à Paris, Nice, Deauville ou Cannes), particulièrement attractives pour les touristes, seront délimitées en zones touristiques internationales (ZTI). Les commerces pourraient y rester ouverts tous les dimanches et en soirée après 21H (Paris, Nice, Deauville et Cannes).

Selon ces propres termes, le ministre précise qu’il faille « simplifier le travail le dimanche et en soirée à trois conditions : volontariat, accord majoritaire et compensation de salaire. »

Pour toutes vos questions, comptez sur les avocats en Droit du travail de Mon Aide Juridique.

https://www.mon-aide-juridique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

seize + 14 =

Votre question
Aide Juridique en ligne

Avis Clients


Avis posté par :Anne Marie

Je suis en instance de divorce avec mon mari depuis plus de 4 mois et après avoir dépensé toutes mes économies pour obtenir des conseils d’avocat infructueux, j’ai décidé, après avoir été conseillé par un de mes proches de me tourner vers mon Aide Juridique, aux premiers abords j’étais un peu frileuse à l’idée d’appeler un inconnu pour lui demander conseil .
Au bout des 5 premières minutes de communication, l’avocat au bout du fil, après s’être présenté a fini par me mettre en confiance, une fois sûre de moi j’ai procédé à l’opération de payement puis exposé les faits. Le cabinet de Mon Aide Juridique a procédé à la médiation avec l’avocat de mon ex-époux et mon divorce a enfin été prononcé il y a deux jours

Tous les avis

Avis Juristes


Avis du juriste :Lilian Janeire

Etant principalement pénaliste, le fait que les équipes de Mon Aide Juridique aient recouru à mes services peut sembler étonnant. Ce qui est le plus frappant chez cette équipe de conseillers est de voir à quel point ils peuvent être prêts à faciliter l’accès à l’information pour leurs clients.
Afin de conseiller leurs clients et de leur apporter la meilleure aide possible, un des conseillers de l’équipe est venu solliciter mon avis et mon expérience sur une affaire semblable à la sienne. Grâce à nos deux points de vue complémentaires, la cliente est repartie satisfaite de sa consultation et a fini par clairement comprendre quelles démarches étaient à entreprendre et quelles procédures étaient à suivre pour faire valoir ses droits.

Tous les avis

Comment ça marche

comment cerner votre question pour une réponse efficaces …
Web Statistics