09 73 72 34 59
* Cout d'un appel local

Rappel immediat

Parce que certaines affaires juridiques ne peuvent pas attendre, notre service de conseils juridiques en ligne s’engage à vous apporter un soutien immédiat. Pour obtenir une réponse rapide à la question qui vous préoccupe, indiquez votre numéro de téléphone. Un de nos conseillers juridiques vous rappellera dans les plus brefs délais.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Protection des données personnelles et respect de la vie privée
En application de la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004,toute information relative à nos clients (vivante) identifiée ou identifiable, comme le nom, la date de naissance, une photo, une vidéo, une adresse e -mail ou un numéro de téléphone par exemple. ou D'autres détails comme une adresse IP et le contenu de communications - liés à ou fournis par les utilisateurs finaux de nos services de communication - sont également considérés comme données personnelles. Auxquelles vous bénéficiez du droit à l'accès de rectification des informations et d'opposition à tout moment, Il vous suffit d'adresser un courriel à contact@mon-aide-juridique.com afin de faire valoir votre demande.
×

Le payement sans contact : entre avancée réelle et dangers persistants

En France, la carte bancaire est utilisée par 71% des français, qui sont plus de 61% à affirmer vouloir y avoir recours plus souvent. Depuis son invention en 1974, l’histoire de la carte bancaire à puce a toujours été celle d’une lutte permanente contre les tentatives de piratage d’une part mais également celle d’une économie de plus en plus fluide et à même de répondre aux impératifs de célérité.
En quelques chiffres (2014), le payement par carte bancaire c’est 616.7 millions de payement en ligne soit l’équivalent de 55.2 milliards d’euros, 9.14 milliards de paiements soit 420.1 milliards d’euros et 1.54 milliards de retraits DAB soit 124.6 milliards d’euros, son importance n’est donc plus à démontrer.
A ce titre, le Gouvernement, par le biais du ministère des finances a annoncé vouloir agir « agir à la fois sur le coût induit par les transactions par carte pour les commerçants et sur la mise à niveau technique des terminaux de paiement » et c’est vers le payement sans contact que les réformes juridiques annoncées semblent se tourner.
En effet, à partir du 1er janvier 2016, tous les nouveaux terminaux de payement devront être équipés de la technologie sans contact et d’ici 2020, au plus tard, l’ensemble du parc des terminaux de payement devront en être équipés.
En pratique, il s’agira de généraliser le NFC (Near Field Communication entendez par là la « communication en champ proche ») qui est un système où les cartes à puce interagissent avec un lecteur à 10cm. L’acheteur n’aura plus ni à sortir son portefeuille ni à saisir son code pour payer : l’opération ne prendra que quelques secondes.

Cependant, le ministère des Finances a également appelé à mettre en place des moyens plus efficaces afin d’informer les citoyens au sujet des techniques de sécurisation et des dangers liés à l’utilisation de ce moyen de payement.

En effet, le premier élément soulevé par les personnes sceptiques quant à ce nouveau de payement résulte de l’absence de sécurisation de la technologie : le NFC permet de payer plus rapidement sans saisie de code, notamment, il serait donc possible que le vendeur puisse effectuer plusieurs opérations sans l’aval de l’acheteur, il est également possible pour les hackers d’intercepter les données des cartes puisque l’accès à celles-ci se fait sans l’aval de leurs propriétaires.

Il existe donc un réel potentiel de développement pour le « sans-contact » cependant plusieurs chantiers restent ouverts aussi bien pour le législateur que pour les fabricants de carte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

huit + treize =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Votre question
Aide Juridique en ligne

Avis Clients


Avis posté par :Anne Marie

Je suis en instance de divorce avec mon mari depuis plus de 4 mois et après avoir dépensé toutes mes économies pour obtenir des conseils d’avocat infructueux, j’ai décidé, après avoir été conseillé par un de mes proches de me tourner vers mon Aide Juridique, aux premiers abords j’étais un peu frileuse à l’idée d’appeler un inconnu pour lui demander conseil .
Au bout des 5 premières minutes de communication, l’avocat au bout du fil, après s’être présenté a fini par me mettre en confiance, une fois sûre de moi j’ai procédé à l’opération de payement puis exposé les faits. Le cabinet de Mon Aide Juridique a procédé à la médiation avec l’avocat de mon ex-époux et mon divorce a enfin été prononcé il y a deux jours

Tous les avis

Avis Juristes


Avis du juriste :Lilian Janeire

Etant principalement pénaliste, le fait que les équipes de Mon Aide Juridique aient recouru à mes services peut sembler étonnant. Ce qui est le plus frappant chez cette équipe de conseillers est de voir à quel point ils peuvent être prêts à faciliter l’accès à l’information pour leurs clients.
Afin de conseiller leurs clients et de leur apporter la meilleure aide possible, un des conseillers de l’équipe est venu solliciter mon avis et mon expérience sur une affaire semblable à la sienne. Grâce à nos deux points de vue complémentaires, la cliente est repartie satisfaite de sa consultation et a fini par clairement comprendre quelles démarches étaient à entreprendre et quelles procédures étaient à suivre pour faire valoir ses droits.

Tous les avis

Comment ça marche

comment cerner votre question pour une réponse efficaces …
Web Statistics